renovation energetique

Quelles aides pour réaliser la rénovation énergétique de votre logement ?

Avec la signature de l’accord international sur le climat lors de la COP21, l’Etat français cherche à pousser les français à rénover le parc immobilier. A la clé, de nombreux emplois créés, la baisse de la facture énergétique et une lutte plus efficace contre le changement climatique. Et lorsque l’on sait qu’en France 20% des émissions de CO2 proviennent du parc immobilier, on comprend l’intérêt de mener la rénovation énergétique des bâtiments. Mais quelles sont au juste les mesures dont les particuliers peuvent prétendre lors de la rénovation énergétique de leur logement ? Décryptage.

L’éco-prêt à taux zéro au service de la rénovation énergétique

Le gouvernement a récemment prolongé de 3 ans le mécanisme d’éco-prêt à taux zéro (jusqu’au 31 décembre 2018). Les ménages français peuvent ainsi emprunter une somme allant jusqu’à 30 000 euros. Pour en bénéficier, il suffit d’être propriétaire de son logement. Les travaux doivent concerner au moins deux volets des six suivants :

  • Isolation de la toiture,
  • Isolation des murs extérieurs,
  • Isolation des fenêtres et des portes,
  • Installation d’un chauffage ayant recours à l’énergie renouvelable,
  • Installation d’une production d’eau chaude ayant recours à l’énergie renouvelable,
  • Mise en place ou remplacement d’un chauffage ou d’un chauffe-eau plus performant.

Les travaux de rénovation énergétique peuvent également concerner des travaux visant d’atteindre un certain seuil énergétique de votre logement : 80 ou 150 kWh/m²/an, selon votre consommation énergétique actuelle (mesure déterminée par une étude thermique approfondie qui peut être menée par Arpago).

Le CITE, deuxième outil pour encourager la rénovation énergétique

Le Crédit d’Impôt Transition Energétique permet un abattement fiscal de 30% pour tous travaux permettant des économies de la consommation énergétique de votre logement. Parmi ces travaux, le changement de votre mode de chauffage est également pris en considération.

Le montant de ces travaux peut atteindre 8 000 euros pour une personne seule, 16 000 euros pour un couple.

Se faire avancer le montant de ces travaux de rénovation énergétique grâce au tiers-financement

Ce mécanisme, instauré par décret du 25 novembre 2015, permet aux sociétés de tiers-financement d’avancer le montant des travaux de rénovation énergétique aux particuliers.

L’Anah au service de la rénovation énergétique

L’Agence nationale de l’habitat a été mandatée pour financer 50 000 logements qui souhaiteraient réaliser des travaux permettant des gains énergétiques de 40%. Ce financement est de l’ordre de 1 500 euros. Pour les propriétaires occupant, cette prime est de l’ordre de 10% du coût des dépenses subventionnées.

Faire réaliser des travaux énergétiques par les vendeurs d’énergie

Cette obligation ne concerne que les ménages en situation de précarité énergétique. Les vendeurs d’électricité, de gaz ou de fioul domestique seront dans l’obligation de financer des travaux d’efficacité énergétique chez ces ménages en situation de précarité énergétique.

Si vous souhaitez profiter de ces aides pour mener la rénovation énergétique de votre logement, Arpago peut vous accompagner pour réaliser ces démarches. Contactez-nous et demandez un devis pour la rénovation énergétique de votre bien!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

.